Journée action nationale du 11 février

Après avoir volé au 1er novembre 2,9 milliards d’euros de droits aux travailleurs privés d’emploi en durcissant les conditions d’ouverture des droits ; le gouvernement s’apprête à nous confisquer, à partir du 1er avril, 2,6 milliards d’euros de droits en modifiant les règles de calcul du salaire journalier de référence.

 

Au 1er avril : 850 000 travailleurs privés d’emploi et précaires seront impactés dès la première année et verront leur indemnisation diminuée de 30 à 50%.

 

C’est cette attaque que le CNTPEP-CGT dénonce : le gouvernement veut renvoyer des millions de travailleurs précaires dans l’enfer des minimas sociaux. Nous serons plongés d’autant plus longtemps dans la misère dans la mesure où le projet du gouvernement concernant les retraites prévoit de nous octroyer des points non plus à partir du salaire perdu comme dans le système actuel mais à partir de notre indemnisation chômage !

C’est pourquoi à l’appel du CNTPEP-CGT (voir communiqué) les militants de plusieurs comités locaux se sont déployés devant les agences Pôle Emploi à l’occasion de la date nationale d’action du 11 février !

 

 

Rassemblement intersyndical contre la précarité et la réforme de l’assurance chômage du 11 février 2020, à Caen. Actions d’informations et de décoration du Pôle Emploi du quartier de la Grâce de Dieu !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déploiement du CTPEP de Lyon devant les  agences du  3e,  7e et 8e arrondissements de Lyon.

 

 

 

Passage sur France 2 de Karim, responsable du CTPEP de Villefranche-de-Rouergue et membre du Bureau National du CNTPEP.

À Decazeville, une trentaine de camarades privés d’emploi et précaires, cheminots et des Unions Locales CGT Decazeville, Villefranche et Capdenac se sont rassemblés devant l’agence pôle emploi pour démontrer que la CGT est bien l organisation de défense et de reconquête des droits de l ensemble des travailleurs !

 

 

 

 

Intervention de Pierre, Secrétaire National du CNTPEP, devant la direction territoriale.

Agents de Pôle Emploi et travailleurs privés d’emploi et précaires se sont rendus devant l’agence de Noisy-le-Grand informer les privés d emploi des attaques gouvernementales, avant de se rendre à la direction territoriale où s’est tenu un CSE.

 

 

 

 

À Tourcoing, les camarades du CTPEP se sont fait interviewer par La Voix du Nord.

Intervention de Pierre, camarade du CTPEP de Tourcoing, après l’initiative massive qui a réuni Gilets Jaunes, rouges et blancs, à l’appel de la CGT !

 

 

Le 15 février, nous lutterons aux côtés des travailleurs saisonniers qui seront impactés tant par le durcissement des conditions d’ouverture que par la modification du calcul du SJR !

LIBERONS LA PAROLE, ORGANISONS LA COLERE !